CREATION D UN JARDIN POTAGER BIOLOGIQUE (1)

Publié le par luc

Bonjour aux jardinautes,

Je suis un heureux néophyte qui sans idées préconçues a la chance de se lancer dans la merveilleuse aventure du jardinage biologique.

En effet, depuis un an j'ai quitté la "vie" citadine pour pouvoir m'installer à la campagne, dans une vraie maison située dans le Béarn. Accolée à mon habitation, orientée plein est, j'ai une petite prairie en friche dont mère nature à repris ses droits depuis des années.

Début mars, j'ai donc décidé de transformer cette parcelle en potager. Pour commencer j'ai du enlever un bon mètre cube de remblai  qui avait été déversé sur ce terrain. Ensuite j'ai débroussaillé, cela me prit deux journées car j' affrontai un véritable mur "d'herbes à éléphants". J'ai déposé ces déchets verts dans un angle de la haie pour qu'ils se transforment en compost. De nombreux morceaux de verre, de canettes de bière jonchaient le sol, il me fallut encore deux journées supplémentaires pour les supprimer dans leur quasi totalité.

Enfin, j'ai saisi à deux mains ma bêche et démarré ma création. Un pur moment de bonheur.

Mon outil s'enfonce facilement dans le sol et en retournant la motte j'ai l'agréable surprise de découvrir une multitude de lombrics s'agitant, exprimant ainsi leur mécontentement d'être brutalement sortis de leur environnement.Fort heureusement cette terre n'ayant pas été chimiquement polluée par les "traitements" que l'on ose appeler "phytosanitaires", elle allait certainement me dévoiler toutes ses promesses.

Après avoir bêché, j'ai ramassé toutes les pierres, enlevé toutes les herbes (c'est du moins ce que je pensais,mes proches m'avaient prévenu en disant qu'il fallait travailler la terre en plein hiver pour éviter que les "mauvaises herbes" m'envahissent. Sage conseil que je n'ai, hélas, pas suivi.) et nivelé à l'aide d'un râteau.

Ensuite, j'ai clos le potager avec un grillage de cinquante centimètres de haut pour protéger mes futures plantations des nombreux lièvres qui venaient gambader et sautiller à cette endroit. La préparation étant finie je vous propose de nous retrouver dans quelques jours pour un nouveau dossier : mes semences et mes plants.

Publié dans jardins

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article